Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Chants d'Aïmalun
  • Les Chants d'Aïmalun
  • : Blog de poésie, d'amour, de rêves, d'humeurs
  • Contact

Texte Libre

Un soir de demi-brumes à Londres

Un voyou qui ressemblait à

Mon amour vint à ma rencontre

Et le regard qu’il me jeta

Me fit baisser les yeux de honte…

 

Au tournant d’une rue brûlant

De tous les feux de ses façades

Plaies du brouillard sanguinolent

Où se lamentaient les façades

Une femme lui ressemblant…

 

C’était son regard d’inhumaine

La cicatrice à son cou nu

Sortit saoule d’une taverne

Au moment où je reconnus

La fausseté de l’amour même…

 

J’ai pensé à ces rois heureux

Lorsque le faux amour et celle

Dont je suis encore amoureux

Heurtant leurs ombres infidèles

Me rendirent si malheureux…

 

Mon beau navire ô ma mémoire

Avons-nous assez navigué

Dans une onde mauvaise à boire

Avons-nous assez divagué

De la belle aube au triste soir…

 

Voie lactée ô sœur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d’ahan

Ton cours vers d’autres nébuleuses…

 

Apollinaire  La chanson du mal aimé (extrait).

 


Recherche

.

bia-levant3.jpg
The mind is its own place, and in it self c
an make a heavn of Hell, a Hell of Heavn
Milton,Paradise Lost.

Les textes de ce blog sont une propriété intellectuelle et font l'objet d'un dépôt légal.

Textes  protégés par une licence Creative Commons.

Vous pouvez me retrouver aussi sur  ATRAMENTA

 

www.atramenta.net/authors/jean-baptiste-fouco/2383

Archives

Articles Récents

25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 08:18

Jean Venturini (1921-1940). Poète Corse expatrié au Maroc, mort à 19 ans en 1940 dans un sous marin au large de Casablanca. Son unique recueil « Outlines », parut en novembre 1939 à Casablanca annonçait un grand poète. Cité par Pierre Seghers dans son « Livre d’or de la poésie Française des origines à 1940 »

SANG

Dans mes veines ce n’est pas du sang qui

coule, c’est l’eau, l’eau amère des océans

houleux…

Des bonaces, des jours pleins gonflent

ma poitrine, préludes aux blancs vertiges

des ouragans…

Des poulpes étirent la soie crissante de

leurs doigts et leurs yeux illunés clignotent

par mes yeux…

Des galions pourris d’or, des mâts, des

éperons de fer passent en tumulte dans

des marées énormes…

Tous les anneaux mystiques jetés aux

lagunes adriatiques, je les ai pour les donner

à celle que j’aime…

J’ai des ressacs mugissants dans mes mains

aux heures d’amour…

Et trop souvent j’étreins d’irréelles écumes

blanches qui fuient sous mon désir de chair…

Outlines)

NB: J'aimerais bien me procurer le recueil de Jean Venturini mais il semble introuvable, si quelqu'un a une piste merci de me l'indiquer.

Partager cet article

Repost 0
AïmalUn/Jean-Baptiste - dans aimalun
commenter cet article

commentaires

editions VAILLANT 09/06/2009 09:04

Bonjour,Je viens de rééditer les poèmes de Jean Venturini.Vous pouvez me commander le recueil ou voir avec votre libraireOUTLINES 122 p 10 € éditions VAILLANTSera vendu ce weekend au Festival du livre de NiceCordialement 

GUILLAUME 20/03/2009 12:22

Ca fait vingt ans que je le cherche...

jean-Baptiste 24/12/2007 16:32

Waouh, quelqu'un qui posséde le recueil complet de Jean Venturini. Cher rené si cela est possible il faut le mettre en ligne, nous sommes si nombreux à le chercher depuis des années. A vous lire..

René Levézac, ami de lycee de jean venturini 24/12/2007 12:16

J ai bien connu Jean Venturini au lycée Poeymiro de  Meknes.  C' était un excellent ami. Je possède encore un exemplaire de son recueil Outlines avec une photo de lui.  C'est une oeuvre remarquable qui n'a hélas pu être poursuivie à cause de son tragique décès. 

aïmalun/Jean-Baptiste 23/12/2007 18:09

En fait jean Venturini n'a publié qu'un seul recueil " Outlines" en 1939 à Casablanca, il avait 18 ans. Un an aprés il périssait dans le naufrage d'un sous marin de guerre où il servait comme matelot.