Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Chants d'Aïmalun
  • Les Chants d'Aïmalun
  • : Blog de poésie, d'amour, de rêves, d'humeurs
  • Contact

Texte Libre

Un soir de demi-brumes à Londres

Un voyou qui ressemblait à

Mon amour vint à ma rencontre

Et le regard qu’il me jeta

Me fit baisser les yeux de honte…

 

Au tournant d’une rue brûlant

De tous les feux de ses façades

Plaies du brouillard sanguinolent

Où se lamentaient les façades

Une femme lui ressemblant…

 

C’était son regard d’inhumaine

La cicatrice à son cou nu

Sortit saoule d’une taverne

Au moment où je reconnus

La fausseté de l’amour même…

 

J’ai pensé à ces rois heureux

Lorsque le faux amour et celle

Dont je suis encore amoureux

Heurtant leurs ombres infidèles

Me rendirent si malheureux…

 

Mon beau navire ô ma mémoire

Avons-nous assez navigué

Dans une onde mauvaise à boire

Avons-nous assez divagué

De la belle aube au triste soir…

 

Voie lactée ô sœur lumineuse

Des blancs ruisseaux de Chanaan

Et des corps blancs des amoureuses

Nageurs morts suivrons-nous d’ahan

Ton cours vers d’autres nébuleuses…

 

Apollinaire  La chanson du mal aimé (extrait).

 


Recherche

.

bia-levant3.jpg
The mind is its own place, and in it self c
an make a heavn of Hell, a Hell of Heavn
Milton,Paradise Lost.

Les textes de ce blog sont une propriété intellectuelle et font l'objet d'un dépôt légal.

Textes  protégés par une licence Creative Commons.

Vous pouvez me retrouver aussi sur  ATRAMENTA

 

www.atramenta.net/authors/jean-baptiste-fouco/2383

Archives

Articles Récents

21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 19:48

 

 

 

 

C'est à  l’Ouest que meurent les ors dans les ombres

Tandis qu’au Sud au loin  s’élèvent les poussières

A l’Est que renait des cendres la lumière

Et que pleurent au Nord les matins d’un ciel sombre

Les Quatre horizons tracent la Croix du monde

Axis Mundi

Sous son ombre portée l’ordre des rois succombe

 

C’est l’ouest qui a bu tout le sang de mes Frères

Le Sud qui a pris pour compagne misère

L’Est qui a jaillit comme horde guerrière

Le Nord qui a mouillé les tombes de mes Pères

Les  Quatre horizons tracent la Croix du monde

Axis Mundi

Sous son ombre portée l’ordre des rois succombe

 

C’est l’Ouest qui m’a dit le secret des prières

Le Sud qui m’a donné les couleurs de la mer

C’est L’Est qui m’a fait jeter les armes à terre

Le Nord pour oublier l’ennemi de naguère

Les Quatre horizons tracent la Croix du monde

Axis Mundi

Sous son ombre portée l’ordre des rois succombe

 

De l’Ouest je boirais toutes les eaux du soir

Du Sud je lirais tout l’envers des miroirs

De l’Est je prendrais la force sans la gloire

Le Nord me donnera tout le vent de l’espoir

Les Quatre horizons tracent la Croix du monde

Axis Mundi

Sous son ombre portée l’ordre des rois succombe .


Partager cet article

Repost 0
AïmalUn/Jean-Baptiste - dans aimalun
commenter cet article

commentaires

Patrick 09/10/2008 09:12

Toujours ta plume aussi délicate. Je trouve le temps entre mairie et salons du livre de passer te dire un petit bonjour.Amicalement.

jean-Baptiste 06/10/2008 06:48

Merci à toutes les trois, Bisous !

Crépusculine 02/10/2008 23:48

La lumière et ses ombres, puis la guerre, puis l'accalmie, et enfin le repos - la sagesse et l'espoir, j'aime beaucoup ce poème, il se lit facilement et pourtant d'une grande intensité, une force contenue - La photo attire le regard comme un aimant, sous l'eau elle exerce une attraction, sans doute le feu du soleil et l'eau. Bonne fin de semaine Jean-Baptiste, bisous   

clementine 02/10/2008 19:36

bien maintenant, je suis sur over.. AOL ferme les portes.. ton poème me fait penser à l'automne et à toutes les couleurs qui défilent dans nos têtes et sur les arbres.. clémentine

Valentine :0056: 29/09/2008 18:16

C'est très beau. L'image est magnifique, et ton poème, avec sa forme à fin fixe, comme un rondeau, et sa structure répétitive, évoque la force et l'équilibre.